Orson Welles, l’homme qui aimait l’Espagne

Par Sébastien – « Cinéaste errant, banni d’Hollywood, Orson Welles tomba sous le charme de l’Espagne. Il y pratiqua la tauromachie, milita pour la République et y tourna près de la moitié de ses films, transformant à l’occasion un parc madrilène en champ de bataille et travestissant un village castillan en ville portuaire de Macao. Les…